L'expérience

Entre Moyen Âge et Renaissance, le château de la Motte-Glain illustre bien la transition entre la forteresse de défense et la résidence de plaisance.

Une région de frontière

Quand les ducs de Bretagne décident de renforcer la frontière entre les comtés de Rennes et Nantes et la Normandie et l'Anjou, ils nomment neuf baronnies. Entre Châteaubriant et Ancenis, un grand espace se démarque par son absence défensive. C'est probablement à cette période, le XIIe siècle, qu'un chevalier du nom de Glain de Rougé, aurait décidé de fonder une motte castrale qui, plusieurs siècles plus tard, prendra le nom de la Motte-Glain.

Un château de schiste et de tuffeau

C'est en 1226 qu'un premier château de pierre est réalisé par Bonabée de Rougé. Mais ce château sera reconstruit progressivement durant le XVe siècle, à l'initiative de prestigieux commanditaires.

Le commanditaire

Pierre de Rohan-Gié est né en 1451 au château de Mortiercrolles. Cadet de la famille, il sera élevé au sein de la cour de France, protégé du roi Louis XI. Maréchal de France à partir de 1476, Ministre de Charles VIII puis de Louis XII, Pierre de Rohan est un militaire, diplomate, et commanditaire d’art. Il fait reconstruire le château de la Motte-Glain entre 1489 et 1500 ; ce sera le premier château , avant ceux de Mortiercrolles à Saint Quentin des Anges, et Le Verger à Seiches sur Le Loir, aujourd'hui détruit. Avec le château de la Motte-Glain, c’est un prestige militaire qu’il cherche à mettre en valeur, ornant son châtelet d’entrée d’un mâchicoulis, de canonnières et autrefois d’un pont-levis.

Du Moyen-Âge à la Renaissance.

Le château de la Motte-Glain est l’un des premiers châteaux de la Renaissance en Loire-Atlantique, avant les reconstructions de Châteaubriant et d'Ancenis. Encore très gothique dans sa décoration, le château montre de nouvelles recherches de la part de Pierre de Rohan, dans les tours d’escaliers, et dans l’utilisation de décoration liée à Saint-Jacques de Compostelle, le grand pèlerinage chrétien. Le château de la Motte-Glain est le premier exemple de cette transition entre le château de défense des Marches de Bretagne, et le château de prestige, puis de plaisance. En témoignent les magnifiques cheminées flamboyantes du grand Logis seigneurial. Une nouvelle vie pour le château

En 1635, Michel II Le Lou, Conseiller au Parlement de Bretagne achète la Motte-Glain à Louis VIII de Rohan Guéméné. Son fils Michel III Le Lou aura le droit de faire installer fleurs-de-lys et autres insignes royaux sur le château pour services rendus à la couronne. Illustre personnage au service de l'état sous la Régence, Michel III Le Lou est membre de la garde du jeune Louis XIV et marié avec Marie Claude Morant du Mesnil, dame d'honneur d'Anne d'Autriche.

Si le nom change, le sang reste, ainsi la même famille possède le château depuis 1635. Les Robineau de Rochequairie dès 1722 feront de nombreux travaux, leurs héritiers, les Charette de La Contrie puis les Robert de Lézardière, en 1979, continuent à faire honneur au château en conduisant d'ambitieux travaux de restauration, remettant à neuf la chapelle, puis de 2014 à 2017 le châtelet et la tour d'escalier Sud Ouest. Ils sont encore en pleins projets de restauration de cette magnifique demeure…


Horaires indicatifs
Ces horaires sont donnés à titre indicatif. Merci de consulter le calendrier des disponibilités en cliquant sur Réserver.

lundi : 14:30 - 18:30

mardi : Fermé

mercredi : 14:30 - 18:30

jeudi : 14:30 - 18:30

vendredi : 14:30 - 18:30

samedi : 14:30 - 18:30

dimanche : 14:30 - 18:30


Informations pratiques

La Chapelle-Glain, France

Pensez à venir muni de vos billets


Venez découvrir ce château annonceur de la Renaissance

Château de la Motte-Glain

La Chapelle-Glain

7.5 €

Adulte

5 €

Enfant

6 €

Groupe Adulte

4 €

Groupe Enfant