L'expérience

Au programme :

En venant à Balanzac, soutenez notre logis et les travaux de notre famille qui aura le plaisir de vous les faire découvrir. Partagez de façon informelle son histoire et son vécu actuel dans ses joies, ses satisfactions mais aussi dans ses préoccupations et ses inquiétudes non tant pour le restaurer depuis la tempête de décembre 99 que surtout pour le conserver dans son cadre de forteresse médiévale authentiquement campagnard et rural dont les siècles successifs ont apporté des modifications des plus harmonieuses et qui se trouve actuellement bien que classée attaquée par une modernité conceptuelle qui l’encercle, le déconstruit et le dénature. Dans le jardin, vin chaud et amuse-gueules seront servis.

Histoire :

Villa gallo-romaine de Balentus puis castrum féodal au-dessus d’une salle voutée creusée dans le rocher, la forteresse en 1193 appartient à un cadet de la famille Pons, Guillaume de Balanzac . Au XIVe Jeanne d’Ars et de Balanzac épouse en 1336 Guillaume de Bremond et lui apporte en dot ses terres dont la descendance ne gardera en nom que celui d’Ars.

Sans revenir sur la riche et haute lignée des Bremond remontant à Charlemagne, ces frères- de-lait de nos rois marquèrent l'histoire de France : Crécy, Azincourt, Jeanne d'Arc, Marignan, guerres de religion, défenseur du parti catholique, Marechal de camp de Louis XII siège de Cognac lors de la fronde, I Balanzac n’en deviendra qu’un faire-valoir que par les ajouts de Françoise de La Rochebeaucourt en 1532 avec édification d’une chapelle sur le chemin de ronde et de quatre échauguettes aux angles du logis renaissance dont le donjon- tour escalier octogonal se termine remarquablement en carré. Elle laisse son empreinte sur l’une par l’apposition du chiffre et des armes de ses parents et de sa devise ‘’pance bien” entourées de la cordelière de Ordre éponyme fondée par Anne de Bretagne.

Au XVII ajout de la galerie, 1623 par Nicolas Pasquier chroniqueur jurisconsulte auteur des “Remonstrances à la Reyne-Mère””’.

Au XVIII nouvelle couverture à la Mansart, baies en anse de panier, boiseries et cheminées ; communs datés de 1758 et 1767.

En 1779 vente à des cousins (Turpin de Jouhé ) qui sans descendance le vendirent en 1853 au maire et commença alors sa rapide dégradation puisqu’en 1996 lors de notre achat le château était à l’état d'abandon depuis près de 50 ans.

Nos travaux ont été avant tout marqués : Défrichage du jardin, déforestation des douves sèches et de ses remparts ; en 2003 Démontage-reconstruction du mur pignon Ouest ; en 2005 planchers et menuiseries extérieures puis encore en 2009 Démontage de la galerie pierre par pierre avec mise au sol et remontage.

Nos travaux prochains sont à la restauration des remparts et du logis Est.


Horaires indicatifs
Ces horaires sont donnés à titre indicatif. Merci de consulter le calendrier des disponibilités en cliquant sur Réserver.

lundi : Fermé

mardi : Fermé

mercredi : Fermé

jeudi : Fermé

vendredi : Fermé

samedi : 20:00 - 22:00

dimanche : Fermé


Informations pratiques

10, Rue du Château, 17600, Balanzac, Charente-Maritime, Nouvelle-Aquitaine, France

  • Présence d'un parking


Une nocturne à Balanzac

Château de Balanzac

Balanzac, Nouvelle-Aquitaine

5 €

Tarif unique