L'expérience

Le premier bâtiment attesté par plan sur la terre de Beauregard fut un manoir, élevé à la fin du 15ème siècle, par le seigneur François Doulcet. Pour avoir, pendant les campagnes d’Italie, escroqué la couronne, Doulcet se vit confisquer tous ses biens par Louis XII. Beauregard rejoignit alors les propriétés du roi de France. Pour François 1er, le manoir fut un rendez-vous de chasse qu’il donna en 1520 à son oncle René de Savoie, frère de sa mère Louise.

En 1545, Jean du Thier, secrétaire d’Etat aux Finances du roi Henri II, fit l’acquisition du domaine.

Il entreprit, entre 1553 et 1559, d’importants travaux qui firent de Beauregard un des grands châteaux du Val de Loire. On adjoignit au bâtiment primitif une galerie et une aile en retour d’équerre. Les plans d’Androuet du Cerceau, datés de 1579 dans son ouvrage « Les Plus Excellents Bâtiments de France », témoignent de l’architecture harmonieuse, fortement italianisée, de ce bâtiment centré sur les arcades de la galerie surmontée de médaillons de terre cuite. Les toits présentent encore de hautes cheminées blanches à inclusions d’ardoise dite « à la Chambord ». Du décor intérieur commandé par Jean du Thier subsiste au premier étage du château son cabinet de travail. Cette pièce, surnommée « le cabinet des Grelots », en raison du motif dominant son décor, a conservé au fil des siècles, ses délicates boiseries de chêne sculptées et son plafond à caissons réalisés en 1554 par l’ébéniste royal Scibec de Carpi.

Paul Ardier, ministre du roi Louis XIII, se retira de la vie politique et acheta le domaine pour y terminer sa vie. Son œuvre majeure fut la décoration de la grande Galerie du château. Entre 1620 et 1638, 327 portraits prirent place sur les murs de la pièce, constituant alors la plus importante collection de portraits historiques connue en Europe. Son fils et sa petite fille complétèrent le décor par le pavage de Delft, les peintures du plafond au lapis-lazuli et des boiseries murales. La famille Ardier quitta le domaine en 1816.

Le 19ème siècle vit la destruction de l’aile Ouest du château. C’est au 19ème siècle également que la comtesse de Sainte Aldegonde fit construire une seconde galerie au Sud et dota le château d’une chapelle néo-gothique aujourd’hui disparue. La famille Tillier, au début du 20ème siècle, modernisa le château, installant l’eau courante et le chauffage central puis entreprit une première campagne de restauration, tant des bâtiments que du parc.

Depuis 1925, le château appartient à la famille Du Pavillon. Le château ouvrit ses portes au public en 1957. Depuis 30 ans, les efforts se portent sur la restauration de la Galerie des Illustres et des bâtiments ainsi que sur l’aménagement des structures d’accueil du château et du parc.

Au programme

Venez découvrir l’ancienne Bibliothèque, la cuisine, Le cabinet des Grelots, et la galerie des Illustres, puis baladez vous dans l’allée des Prunus, sur le sentier du Savoir ou encore près du Grand étang.


Horaires indicatifs
Ces horaires sont donnés à titre indicatif. Merci de consulter le calendrier des disponibilités en cliquant sur Réserver.

lundi : 10:00 - 19:00

mardi : 10:00 - 19:00

mercredi : 10:00 - 19:00

jeudi : 10:00 - 19:00

vendredi : 10:00 - 19:00

samedi : 10:00 - 19:00

dimanche : 10:00 - 19:00


Informations pratiques

Cellettes, France

  • Pensez à venir muni de vos billets et d'un justificatif pour les étudiants

  • Nos amis les chiens sont acceptés dans le parc et les jardins, tenus en laisse. Les petits chiens sont acceptés dans le château si ils sont dans les bras ou dans un sac prévu à cet effet. Les gros chiens quant à eux sont interdits à l’intérieur du château.


Du manoir du seigneur Doulcet … au Domaine de la famille Du Pavillon

Parc et château de Beauregard

Cellettes

12.5 €

Adulte - parc et château

9 €

Adulte - parc

5 €

Enfant (5-13 ans) - parc et/ou château

10 €

Etudiant (14-25 ans) - parc et château

9 €

Etudiant (14-25 ans) - parc

28 €

Forfait famille - parc et château

23 €

Forfait famille (Parents et 2 enfants de 5-13ans) - parc

4 €

Forfait famille - supplément enfant