L'expérience

Au programme : Concert a capella par Fanny PERRIER-ROCHAS

Après avoir fait ses études à Sciences Po, Fanny Perrier-Rochas aspire à retrouver le sens profond de son existence et devient bergère dans les Hautes-Alpes. Dans la solitude des montagnes, gardant ses 674 brebis allaitantes, elle retrouve le Plaisir du chant. Elle fait la rencontre de la grande cantatrice libanaise Soeur Marie Keyrouz, musicienne et anthropologue, dont elle devient l’élève. Elle reçoit depuis la transmission d’un art vocal deux fois millénaire. Elle réside à Paris où elle suit également les ateliers de Halm Issacs et la classe de chant lyrique de Michel Fockenoy au conservatoire. Autodidacte à l’accordéon diatonique, elle utilise cet instrument comme un orgue mobile pour accompagner les textes qu’elle écrit et les chants qu’elle compose en français ou en anglais.

Sous les voûtes de la chapelle, une voix s’élève, résonne avec les vieilles pierres et chante dans nos corps. 
Nous partons aux confins de la Mésopotamie, il y a deux mille ans. 

C’est là-bas que sont nées les antiques mélodies orientales que Fanny Perrier-Rochas interprète, tantôt a cappella, tantôt avec ses instruments, en araméen, en grec ancien et en arabe. Ces chants byzantins ou syriaques lui ont été transmis par la grande cantatrice libanaise Soeur Marie Keyrouz dont elle a été l’élève.



Sa voix, « sauvage et mystique » (La Croix, 18 mai 2018) convoque un imaginaire du fond des âges, étonnement moderne. 

« Clair, mélodique, puissant et quasi hypnotique, son chant aux infinies modulations enchante d’emblée les auditeurs pour une invitation au voyage au plus profond de nous-mêmes » (03 avril 2018, D.N.A)



Comme autant d’interludes, des chants en français écrits et composés par la jeune musicienne, ponctuent le spectacle, évocations poétiques du temps où, bergère, elle gardait son troupeau dans la montagne avant de se consacrer à la musique.

A l'issue de la manifestation des rafraichissements seront proposés dans le cloître du prieuré.

Le prieuré du Breuil-Bellay, fondé au début du 13ème siècle par les moines de l'ordre de Grandmont est le site grandmontain le plus complet et le mieux préservé subsistant en Maine et Loire. L'ensemble est classé "Monument Historique" depuis 1963. Situé dans un cadre bucolique à l'orée d'un forêt, le prieuré du Breuil-Bellay a conservé, outre sa chapelle et sa salle capitulaire ouverts à la visite, son cellier et des vestiges de son réfectoire et de son dortoir, tous construits au début du 13éme siècle. Précédée d'un porche(ou"porticum") en pierre partiellement conservé, la chapelle possède une nef voutée en berceau et une magnifique abside couverte d'une voûte d'ogives à dix nervures. Le chœur abrite un grand retable de pierre du 17éme siècle, œuvre du sculpteur manceau Pierre BIARDEAU.


Horaires indicatifs
Ces horaires sont donnés à titre indicatif. Merci de consulter le calendrier des disponibilités en cliquant sur Réserver.

lundi : Fermé

mardi : Fermé

mercredi : Fermé

jeudi : Fermé

vendredi : Fermé

samedi : 19:00 - 20:30

dimanche : Fermé


Informations pratiques

Cizay-la-Madeleine, France

  • Le prieuré est situé à 10km au Sud de Saumur en direction de Cholet
  • Au départ de la rocade de Saumur, suivre la direction CHOLET, DOUÉ LA FONTAINE (D 960)
  • Au troisième rond-point depuis la rocade, prendre la première route à droite puis à gauche en direction de Cizay-La-Madeleine.
  • Poursuivre sur 2,5 kms, parallèlement à la D960 passée en 2x2 voies, jusqu'à Igné.
  • A la sortie du hameau d'Igné, tourner à gauche, toujours en direction de Cizay et franchir la 2x2 voies sur un pont de couleur rouge. *A 300m, sur votre gauche, immédiatement après un petit bosquet, s'ouvre une allée plantée de tilleuls. Vous êtes arrivés!


Du fond des âges...Chants sacrés d'Orient a capella

Prieuré grandmontain du Breuil-Bellay

Cizay-la-Madeleine

12 €

Plein tarif

8 €

Tarif réduit - enfants de moins de 16 ans et étudiants